COPYRIGHT © 2019 ·  PARAMOTEUR'LAND

 

LE PARAMOTEUR

Quelle aile choisir?

En effet, on ne choisit pas un parapente dans un rayon de chez Décathlon, mais uniquement dans des structures spécialisées, ou sur internet. Je vais vous révéler un secret : TOUTES les ailes de grandes marques sont bien, à tel point qu’il est difficile de se tromper en achetant son nouveau jouet.

Le vrai critère de choix d’une aile est le plaisir retiré de chaque vol.

Pour bien choisir son aile paramoteur, différents points tout aussi importants seront à prendre en considération lors de votre achat. Selon votre niveau ou type de discipline pratiquée, différents points détermineront votre choix :

Manœuvrabilité

La manœuvrabilité est la capacité à mettre son aile de paramoteur en virage avec plus ou moins de facilité sur un temps réduit.

Maniabilité

Evaluée en efforts (sensibilité) ou en déplacements (efficacité), la maniabilité est la souplesse avec laquelle on accomplit une manœuvre.

Stabilité

La stabilité est le comportement qu’une aile adopte selon un degré d’inclinaison ou suivant la variation des conditions météorologiques.

REGLE DE BASE 

 

1. Ne te précipites pas, n’achètes pas de matériel avant de commencer ton initiation ! 
2. Achètes que des voiles, sellettes ou parachutes de secours homologués et pour du matériel d’occasion de plus de 2 ans, vérifiés par un organisme officiel. 
3. Achète que du matériel adapté à ton poids, ton expérience, les conditions dans lesquelles tu vols, ton nombre de vols par an, ta façon de voler et les sites que t’utilises. 
4. N’achète jamais de matériel de base sans l’avoir testé en vol (même si ça semble d’être l’affaire du siècle) 

Selon les homologations, les nouvelles voiles sont cataloguées en plusieurs catégories CEN qui correspondent aux définitions suivantes selon la FFVL :

A : Parapente avec sécurité passive maximale et caractéristiques de vol extrêmement tolérantes. 
Forte résistance aux sorties du domaine de vol normal.
Pour tous pilotes y compris en phase d’apprentissage

B : Parapente avec bonne sécurité passive et caractéristiques de vol tolérantes. 
Résistance moyenne aux sorties du domaine de vol normal
Pour tous pilotes y compris en phase d’apprentissage.

C : Parapente avec sécurité passive modérée et réactions potentiellement vives à la turbulence et aux erreurs de pilotage. 
Le retour au vol normal peut nécessiter un pilotage précis.
Pour pilotes entraînés aux techniques de sortie du domaine de vol, au pilotage actif, qui volent de manière régulière, et comprennent toutes les implications d’un parapente ayant une sécurité passive réduite.

D : Parapente aux caractéristiques de vol exigeantes, avec réactions potentiellement violentes à la turbulence et aux erreurs de pilotage. 
Le retour au vol normal exige un pilotage précis.
Pour pilotes très entraînés aux techniques de sortie du domaine de vol, au pilotage très actif, ayant une forte expérience du vol en conditions turbulentes, qui comprennent et acceptent toutes les implications d’un tel parapente

Quelques précisions :

Les homologations ne disent pas grand chose sur les performances d’une voile mais indiquent plutôt un comportement de la voile et donc indirectement l’expérience nécessaire de la part du pilote pour pouvoir piloter cette voile en toute sécurité. 
Même à l’intérieur de chaque catégorie il peut y avoir de fortes différences car chaque voile est homologuée dans la catégorie la plus haute selon les résultats des tests. Cela veut dire qu’il n’y a pas de différence visible de suite entre une voile qui obtient 23 A et 1 B et une voile qui obtient 24 B, les 2 seront homologuées dans la catégorie B. Il est donc impératif de regarder le résultat de l'homologation de plus près pour se rendre compte du comportement de chaque voile. Elles n’ont pas toutes le même comportement, ni exigent le même pilotage.
L'homologation d’une voile se fait toujours avec une sellette et une ouverture ventrale très précise, qui sont mentionnées sur le rapport d’homologation. Le fait de voler avec une sellette différente ou encore avec un moteur sur le dos,  peut faire de sorte qu’une voile a un comportement complètement différent de ce qui a été établi dans l’homologation. Parfois les réactions de la voile sont (beaucoup) plus vives et risquent de surprendre les pilotes qui n’ont pas assez d’expérience pour facilement les contrôler. 


 Si on utilise une voile ou une sellette trop pointue par rapport à son expérience :

* On risque de voler crispé pour éviter des incidents et donc de ne pas exploiter les possibilités de la voile complètement. On évolue moins vite et en plus on se fait moins plaisir.


* On risque de se faire peur ou mal au moment où la voile demande une intervention vite et précise après un incident en vol. Après un ’vrac’ souvent la confiance et le mental descendent et cela peux prendre du temps pour se sentir de nouveau bien en l’air.

 Comparer finesses et vitesses ne sert à pas grand chose, (sauf si on part vraiment en compétition). On voit régulièrement qu’un bon pilote avec une voile de base peut parfaitement concurrencer et faire de plus beaux vols qu’un pilote moins à l’aise, qui vole avec une machine beaucoup plus pointue. Les petites différences de performances sont souvent des arguments de marketing.

POUR CONCLURE : Achète que du matériel adapté aux conditions dans lesquelles tu vols, ton nombre d’heures de vol par an, ta façon de voler et les sites que t’utilises.

Il y a autant de façons de pratiquer le paramoteur qu’il y a de pilotes :

pratique du paramoteur et du parapente :
Voler au bord de la mer, en haute montagne ou en plaine,
Voler en brise, thermique, restitution ou faire du soaring en dynamique
Voler tranquille le matin et les jours couverts ou voler à 14 h dans les thermiques du printemps
Voler accompagné en école, en club ou voler seul
Faire une sortie par an ou voler tous les jours, voler tranquille ou faire de la compétition, des cross, du voltige, atterrissage de précision, vol de durée, expédition, ...

 

A chaque pratique, chaque site, chaque mental, chaque condition de vol et chaque pilote correspond du matériel bien adapté. Prenez le temps de réfléchir sur ce que tu attends de la pratique....